Chanteurs zen et productifs
Développement personnel

Astuces de chanteurs zen et productifs.

Cet article participe à l’événement interblogueurs “Comment être Zen et Productif au quotidien” du blog Habitudes Zen. C’est un blog que je vous recommande. Vous y trouverez l’excellent article: https://habitudes-zen.net/2011/12-petits-pas-pour-vaincre-votre-stress/

Tourner en rond, remettre à plus tard, procrastiner, abandonner presque et recommencer… C’est de la frustration ! Il est paradoxal qu’une activité bénéfique comme le chant puisse devenir source de stress, de douleurs et d’insatisfaction, alors que la raison première pour laquelle on choisit de s’y former est la recherche de bien-être, de développement de soi et de musicalité. Comment apprendre à chanter en étant zen et productif au quotidien? Je partage mes astuces et habitudes en 3 points essentiels : l’organisation, la prise de recul et la capacité d’associer travail et plaisir.

1) S’organiser pour être productif.

Pour rester zen et productif, tout chanteur sait qu’il doit avoir une routine vocale régulière et une bonne hygiène de vie. Mais qu’est-ce qui nous rend productifs ? Au quotidien, il faut allier efficacité et efficience pour obtenir des résultats et maintenir la motivation, accorder de la valeur à ce que nous faisons, développer notre capacité à ne pas stresser (évacuer nos peurs et nos craintes), se projeter dans la réussite de notre projet et vivre le présent (être pleinement concentré sur ce qui doit être fait ici et maintenant). Il est également nécessaire de tenir un rythme de travail et de se souvenir qu’une bonne préparation est un puissant anti-stress !

Etre fidèle à sa routine vocale.

Soyez fidèles à ce moment de pratique que vous vous êtes fixé. Voici une astuce simple si cela vous semble trop difficile : pour respecter mon rendez-vous quotidien, je m’assure que tout ce dont j’ai besoin se trouve prêt à être utilisé ( pupitre, clavier, textes et enregistreur etc.). Tout doit être immédiatement accessible. Ainsi, entre le moment où je prends la décision de répéter et le moment où je vais effectivement le faire, je n’ai ni excuse ni raison de céder à la procrastination puisque tout est en place.

Voir l’article Une routine de chant idéale pour débuter.

Zen et productifs
Photo de Avi NAIM

Créer des espaces de productivité.

L’astuce lorsque l’on manque de temps est de créer des espaces de productivité qui n’existent pas ! Je m’explique : vous devez apprendre une chanson en 4 jours et vous savez déjà que ce sera difficile car vous avez peu de temps. On peut renverser la machine et gagner du temps avec l’écoute : écouter, c’est aussi répéter. Ecoutez la chanson en attendant quelqu’un, en faisant du sport, en récurant la gazinière!!  Rendre productives des occasions qui ne le sont pas à priori.

Accueillir les difficultés.

Une difficulté est une occasion d’apprendre et donc de progresser. Être productif c’est savoir l’accueillir : cherchez la solution en considérant que c’est ce qui vous fera avancer. Listez vos difficultés et réfléchissez à une façon de les surmonter en vous documentant. L’astuce est aussi de se formuler, quotidiennement, les difficultés de manière positive : ne dites pas que vous chantez faux! Dites-vous que vous apprenez à chanter juste !

2) Prendre du recul pour rester zen.

Faire une pause.

Je me réserve le droit de dire « stop » de temps en temps, de mettre la routine ou une difficulté de côté. Tout en sachant que j’y reviendrai. En quoi est-ce une astuce ? Le cerveau a besoin de périodes de repos pour digérer les apports nouveaux et les assimiler. Si vous êtes réguliers dans votre pratique, ne culpabilisez pas de prendre des pauses. Des musiciens pourront en témoigner : après avoir bossé des semaines sur une difficulté, puis pausé pendant quelques jours, il arrive souvent qu’à la reprise la difficulté soit surmontée comme par magie !

L’importance du feedback

La notion de feedback est très importante ici. C’est le temps de l’auto-évaluation. Prendre du recul c’est prendre le temps de l’observation pour mettre en place une méthode de travail efficace. C’est aussi prendre le contrôle sur sa pratique.

  • Chanter en public et obtenir du feedback. Comptez sur vos amis. Les vrais. Tôt ou tard, lorsque l’on est chanteur, on doit envisager de chanter devant ou pour les autres. Autant s’y habituer en chantant très tôt devant des proches ayant un sens critique fiable et avec qui vous vous sentez en confiance. Faites-le après avoir bien travaillé une chanson et tenez-en compte dans votre pratique quotidienne.
  • S’enregistrer en train de chanter: cela permet d’avoir du recul, de se corriger, de gagner du temps et de prendre des décisions à partir d’éléments concrets. Notez également les dates des enregistrements. Sachez ainsi laisser de côté une chanson trop difficile pour en apprendre une autre à votre niveau .
  • L’astuce suivante consiste à prendre le contrôle sur sa pratique en relevant les informations nécessaires recueillies sur sa pratique quotidienne. Noter ces périodes de feedback, enregistrements, périodes sans pratique sur 1 mois et faire le point : combien de chansons avez-vous apprises ? Combien de difficultés avez-vous surmontées ? Pendant combien de temps avez-vous délaissé votre pratique? Vous pourrez ainsi préparer le mois suivant en l’ ajustant.

Dédramatiser.

Ne pas se prendre au sérieux. Apprendre une chanson drôle de temps en temps, une chanson pour rire et faire rire. Apprenez pour le plaisir! Une astuce pour dédramatiser est  d’oser le second degré et de rire de et avec soi-même ! Mettez du bonheur dans votre pratique et prenez du recul !

3) Travail et plaisir = productivité et zénitude.

Les plus grands bosseurs savent prendre du bon temps !

J’ai remarqué un point commun chez beaucoup de gens qui réussissent avec zénitude et sont productifs : leur bonne humeur, joie de vivre et facilité de contact avec les autres. Souvent, les grands travailleurs Zen ont aussi l’art de prendre du bon temps. C’est ainsi que j’ai appris à allier plaisir et travail pour plus de productivité et zénitude!

  • Tenez votre pratique quotidienne, mais éclatez-vous également sur Smule, au karaoké ou sur la Wii … ! Chantez les chansons qui sont censées vous faire progresser mais osez chanter aussi ce qui vous passe par la tête.
    Variez ainsi votre façon de travailler. J’ai réalisé que beaucoup de textes et chansons apprises l’avaient été en faisant autre chose, avec plaisir : faire la cuisine en chantant, conduire en écoutant la radio, en jouant avec mes enfants…. L’astuce : la pratique ne s’arrête pas à la routine vocale, elle est également dans ces moments de plaisir où on ne calcule pas et où le chant s’impose de lui-même. Valorisez ces moments.  Gagnez ainsi du temps sur l’écoute et l’apprentissage des paroles.
  • Varier son lieu de répétition. Osez les lieux différents selon le jour de la semaine. Le cadre de travail a une influence directe sur le bien-être du chanteur. Mon astuce est de changer de lieu de répétition régulièrement pour que la pratique quotidienne ne vire pas à l’ennui : alternez intérieur et grand air. Pratiquez avec un ami musicien ou pratiquez seul.
    Que diriez-vous de chanter près d’une rivière? Mais cela peut tout aussi bien être une pièce différente de votre appartement ! Testez les résonnances !

Privilégier les moments zen.

Identifiez vos moments zen : ces moments où vous ne serez pas dérangé (e), où votre sensibilité est exacerbée. Cela peut être le matin, le soir, au crépuscule… Le choix du moment de la journée favorise l’expression personnelle car il a une influence sur votre sensibilité. Un moment Zen a plus de chances de vous rendre productif car il vous ancre dans le moment présent.

Gagner du temps : improviser !

On considère souvent l’improvisation comme une chose difficile à travailler. Oui, ça l’est à un certain niveau. Mon astuce est de renverser la situation : improvisez même à un niveau débutant sur des mélodies de chansons déjà apprises. Vous alliez ainsi travail et plaisir. Vous travaillez l’improvisation (travail) sur vos acquis avec un filet de sécurité puisque vous connaissez bien la mélodie (plaisir). Ainsi, vous optimisez car familiarisé(e) avec la suite d’accords, vous travaillez votre oreille, la pose de la voix, vous explorez les possibilités harmoniques et vous créez :  c’est de la productivité en toute zénitude !

Ce qui permet de rester zen rend productif et être productif rend zen : en optimisant votre pratique quotidienne, vous pouvez trouver votre voix et vous abandonner au chant en obtenant des résultats sans stresser.

La réponse à toute angoisse, anxiété et au manque de productivité se trouve dans l’art d’allier travail et plaisir. C’est ainsi dans de nombreuses sociétés traditionnelles de ce monde : le chant est un acte de plaisir et de bien-être. Il faut qu’il le reste.

Je vous invite maintenant à partager vos astuces pour rester Zen et productif(ve) au quotidien!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  •   
  •  
  •  
  • 2
  •  

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Super article avec des conseils excellents
    Prise de recul et plaisir
    C’est le cocktail gagnant quand vous improvisez notamment
    Et en plus ça donne de l’assurance pour les prises de parole qui se vivent avec une voix posée et riche d’harmoniques

    1. Emmanuel,

      Merci d’établir le lien avec la prise de parole. En effet, pratiquer le chant permet aussi de s’exprimer avec assurance.

      BIENVENUE!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.